Trouver sa voix…et la préserver !


Je parle rarement de mon travail sur ce blog mais je vais faire une exception aujourd’hui… Je suis professeur d’anglais dans une école d’ingénieurs et quand on est prof, il faut faire attention à sa voix car c’est l’outil de travail n°1. Lorsque j’ai commencé à enseigner, je me suis vite rendu compte qu’il fallait que je soigne ma voix : au bout de quelques semaines, j’enchaînais les extinctions de voix, laryngites et autres petits bobos. Ayant une « petite » voix, j’avais trop forcé. J’ai eu beau faire attention, au bout de quelques temps, j’ai remarqué que ma voix s’était un peu abîmée, éraillée…

labo de langues
Ce n’est que dix ans  après qu’un médecin m’a dit que je devrais consulter un orthophoniste ! C’est ce que j’ai fait et lors de la première consultation, on a beaucoup discuté, l’orthophoniste m’a demandé de « simuler » un cours, ma gestuelle habituelle etc… En fait, j’avais tout faux !

amphi
Evidemment quand on fait cours, on est debout toute la journée et j’avais tendance par exemple à bouger d’une jambe sur l’autre, à m’assoir sur un coin du bureau, alors qu’il vaut mieux rester droit, en faisant en même temps attention à sa respiration. Il faut même éviter de croiser les jambes. Bref, il faut réussir à placer sa voix en gardant une posture qui permet à la respiration de se faire naturellement pendant qu’on parle. Ca dépend aussi de la salle dans laquelle on se trouve (grande ou petite), de l’acoustique, du nombre de personnes présentes, du bruit ambiant…
Ainsi, j’ai appris qu’il ne faut surtout pas élever la voix pour couvrir le brouhaha que font les étudiants en début de cours quand ils s’installent ou en fin de cours quand ils se préparent à quitter la salle.
Je leur demande aussi de se rapprocher de moi, au lieu de s’asseoir au fond de la classe… J’ai ainsi moins d’efforts à faire pour qu’ils m’entendent.
Quand on est prof de langues, on commet souvent l’erreur de … trop parler ! S’aménager des moments de repos pour la voix, c’est très important ! Maintenant j’organise souvent ma classe en petits groupes de travail et je passe de l’un à l’autre. Le volume nécessaire est bien moindre quand on parle à un groupe de 4 personnes  par rapport à une classe de 35 !
J’ai fait pas mal d’exercices de relaxation avec l’orthophoniste, de la gymnastique vocale aussi: réciter l’alphabet à l’envers tout en se déplaçant dans une pièce, par exemple !
Petit à petit, j’ai développé mes propres trucs : le matin j’ai cours tous les jours à 8 h, donc je suis la première à me lever à la maison et je n’ai pas vraiment l’occasion de parler et donc de chauffer ma voix avant mes cours. Donc il m’arrive de chanter dans ma voiture pendant le trajet jusqu’à mon travail !

classe
J’emporte aussi systématiquement une thermos de thé chaud non sucré avec moi quand je fais cours. Le sucre est très mauvais pour les cordes vocales , l’acidité des sucs gastriques peut les abîmer… Du coup, il vaut mieux éviter le lait chaud au miel…
J’essaie également d’éviter d’attraper froid : j’ai toujours un foulard autour du cou, sauf en été ! Si j’attrape mal à la gorge, je me soigne aux huiles essentielles et à l’homéopathie, et en général ça passe assez rapidement…
Depuis cette année, je pratique le yoga toutes les semaines, ça m’aide à me détendre, je suis moins stressée  et ma voix s’en trouve mieux aussi.

cours-de-yoga
Maintenant, je n’ai plus d’extinction de voix même si je ressens parfois une certaine fatigue vocale. Ce que je déplore, c’est d’avoir dû découvrir tout cela par moi-même, aucune formation à ce sujet n’étant proposée aux profs débutants, du moins à mon époque…

En conclusion, pour prendre soin de sa voix, il faut commencer par s’écouter, tout simplement…Et vous, les problèmes de voix, ça vous parle ? Vous avez des trucs ?

Bon week-end !

Publicités

38 réflexions sur “Trouver sa voix…et la préserver !

  1. Ma pauvre Isabelle! Heureusement que tu t’es rendue compte à temps! On a tendance à forcer encore plus quand on a la voix qui s’éraille. C’est hyper gênant et cela peut être douloureux!
    C’est bien, tu as trouvé ton rythme et ta méthode pour aller mieux!
    Bises

  2. Contente de savoir que tu as trouvé la solution pour palier à ces petits désagréments… Mais, au fait ai-je bien lu que tu chantais en voiture…? Je comprends mieux pourquoi un parapluie m’est nécessaire 😃… Bon week-end, bisous!

  3. Tu as tout bon ! 🙂 Oui la voix est à soigner dans ce métier. A mes débuts j’avais un kyste sur les cordes vocales , pas facile à gérer. Il a fallu opérer et tout a été plus simple ! :)Bon week end bisous

  4. Moi aussi j’ai connu des problemes de voix, car avec les jeunes enfants, on croit qu’en criant, ils vont mieux écouter ! Ainsi, j’entends souvent des enseignants dire en criant : arrêtez de crier !!!
    Avec les années, j’ai appris à baisser ma voix et je n’ai plus aucun probleme. Pour moi, c’est une bonne dose de patience qui m’aide au quotidien. Le plus délicat, c’est de répondre à toutes leurs questions et sollicitations. Le soir, je ne passe plus des heures au tétéphone !

    1. Quand on baisse la voix au contraire, les élèves écoutent… Tu as raison, on en vient à s’économiser la voix à la maison (mais Canaillou me donne quand m^me des raisons d’élever le ton parfois !)

  5. je n’ai jamais eu beaucoup de voix, voix que je perdais au moindre courant d’air ; personne ne comprenait mon aversion pour le miel parce qu’il me brûlait ! le jour où la codéine n’a plus pu être utilisée pour les gommes pharmaceutiques que je suçais en permanence, je suis devenue aphone ; l’othorino que j’ai consulté m’a également envoyé en rééducation orthophonique pour « muscler » mes cordes vocales et travailler sur les postures et certains sons ;
    depuis, je ne trouve plus étranges les chanteuses d’opéra et autres récitals qui accompagnent leur respiration de mouvement des bras !

  6. Heureuse que tu aies trouvé tes solutions ou palliatifs… Je ne suis pas prof mais je donne parfois des formations, rarement certes mais quand même… Et j’ai un souci avec ma voix, car si je dois parler longtemps alors elle se fait plutôt petite (et ce d’autant plus que je suis peu à l’aise avec le sujet et/ou le public) 🙂 Bon, les gens sont sympas mais personne ne me l’avait jamais vraiment dit jusqu’à la semaine passée ! Là, je croise un des responsables pédago qui me dit que les assistantes ont fait un super retour sur la formation, sauf que… je ne parle pas très fort ! (et là d’un coup, je comprends pourquoi à la 2e formation, elles ont cherché à se mettre le plus devant possible…. en prétextant être myopes 🙂 )

    1. Je crois que c’est encore plus dur quand c’est occasionnel. A chaque rentrée j’ai une petite fatigue vocale pendant quelques jours et après elle disparaît… Si tu n’as pas une forte voix, tant pis, tes auditeurs devront être encore plus attentifs, comme tu le soulignes ! 🙂

  7. je n’aurais jamais pensé à l’orthophonie pour protéger sa voix, je faisais très attention quand je faisais partie d’une chorale, maintenant elle s’éraille je n’aime pas cela, il faudrait que je la fasse travailler… bonne soirée Isabelle, bisous
    PS: j’aime beaucoup ta trousse et le petit soldat (lol) les parfaits outils pour travailler

  8. Ce sont vraiment de très bons conseils auxquels on ne pense pas assez souvent lorsqu’on exerce un métier où l’on utilise beaucoup sa voix. Bravo en tout cas pour ton tout cheminement et tu as bien raison de protéger ta voix au max. Bisous

  9. J’ai remarqué l’an dernier lors de mon travail avec les enfants à quel point je forçais trop sur ma voix, même sur un laps de temps très court. Ces conseils m’auraient bien servis!
    Bises, bon weekend!

  10. Très très intéressant… Ma nouvelle coiffeuse me disait il y a peu de jours que j’étais avenante et qu’on avait envie de me parler parce que j’avais une voix douce… Mais je peux aussi crier! Bon we!

  11. Super ton article! Merci de partager un peu de ton univers pro : )

    J’ai suivi une journée de stage fin juin dont un atelier sur la voix avec une chanteuse pro. Quelqu’un avait le même « problème » que toi et elle a aussi donné des petits exercices pour préparer sa voix, détendre ses cordes vocales. Très comique. J’en tiens compte aussi vu que je passe des heures par jour à parler. Et les gens aiment une belle douce voix.

    Mes trucs:
    Je bois beaucoup d’eau.
    Je bois des tisanes aussi comme toi pour chauffer.
    Si j’ai un peu mal de « gorge », je pense au citron (HE + miel) qui est super pour la voix. Et je recommande un super « sirop » 100% naturel (sirop des chantres) qui est fait pour la voix! J’en ai offert à ma tante (chant), mon cousin (comédien + pro de doublage films) et ils en sont super contents.
    Aussi pour libérer sa voix/mieux s’exprimer, la couleur bleue est favorable et on conseille donc souvent de porter un foulard bleu (ou une pierre bleu à ce niveau)

    Bonne soirée Miss! bises

  12. Très interessant comme billet, je me doutais bien que quand tu es prof, prendre soin de ta voie est primordiale mais je ne m’imaginais pas toute cette préparation et que la gestuelle durant un cours pouvait être aussi importante !!

  13. Bonjour, moi aussi j’ai eu des extinctions de voix en commençant ma carrière. Maintenant, ça va mieux, je suis en collège et si je contrôle bien ma voix, l’agitation perpétuelle devant mes yeux me fatigue, et le brouhaha fréquent me donne mal à la tête, je n’entends plus que 50% d’une oreille… POur moi, c’est ça qui est dur maintenant, l’ouïe en fait et garder ma concentration avec tout ce qui se passe; le collège, c’est quand même fatiguant!

Laissez-moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s